Le VIH/sida en chiffres

Epidémiologie de l'infection au VIH: en Suisse et international

Suisse

On a enregistré en 2019 un nouveau recul des diagnostics de VIH. Pour la troisième fois depuis le début
de l’épidémie de VIH au début des années 1980, l’OFSP a reçu moins de 500 déclarations, alors que l’on comptait en moyenne 1300 cas par an dans les années 1990. Le dépistage accru des groupes de personnes particulièrement exposés, le traitement commencé toujours plus tôt et la prophylaxie pré-exposition (PrEP) semblent avoir provoqué une inversion de tendance.

VIH et sida en Suisse: Graphiques © Graphiques: Office fédéral de la santé publique (OFSP), 2018

  • Quelque 16 700 personnes vivent en Suisse avec le VIH.
  • 421 nouveaux diagnostics de VIH ont été posés en Suisse en 2019. On a atteint ainsi un niveau historiquement bas. La tendance à la baisse observée depuis 2008 se maintient.
  • La majorité des cas de VIH déclarés concerne des hommes, avec un taux pratiquement inchangé de 79%. Comme les années précédentes, les hommes diagnostiqués séropositifs ont mentionné en 2019 le plus souvent les rapports sexuels avec d’autres hommes comme étant à l’origine de l’infection (49,1%), suivis par les contacts hétérosexuels (24,8%). L’utilisation de matériel d’injection contaminé pour la consommation de drogues par voie intraveineuse a été citée dans 3,3% des diagnostics de VIH chez les hommes. Enfin, toujours chez les hommes et dans presque un quart des cas, la voie d’infection n’a pas pu être établie.
  • Chez les femmes infectées par voie hétérosexuelle, on observe une diminution quasi régulière du nombre de cas entre 2014 et 2019, passant de 107 à 71. Parmi ces femmes, 42% étaient des ressortissantes d’un pays classé comme étant à haute prévalence du VIH selon les critères de l’OMS. Ce pourcentage était plus faible chez les hommes infectés par voie hétérosexuelle (12%). Pour la Suisse, ce sont essentiellement des pays africains qui entrent en ligne de compte, mais aussi des pays des Caraïbes dans des cas isolés.
  • La cascade VIH en Suisse est très avancée en comparaison internationale : 93 % de toutes les personnes atteintes du VIH vivant en Suisse en 2019 ont été diagnostiquées et connaissent donc leur statut sérologique, 97 % des personnes diagnostiquées ont reçu un traitement médicamenteux contre le VIH et 96 % des personnes traitées présentaient une charge virale indétectable et ne peuvent plus transmettre le virus.

Source: Office fédéral de la santé publique, état : novembre 2020

Mondial

2019, People living with HIV - All ages
  • Quelque 38 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde (état : 2019).
  • Environ 25,4 millions d’entre elles ont accès au traitement antirétroviral. Il y a dix ans, elles n'étaient que 6,4 millions.
  • 690'000 de personnes sont décédées de maladies liées au sida en 2019; on avait enregistré encore 1,1 million de décès en 2010.
  • En 2019, environ 1,7 million de personnes ont contracté le VIH, une diminution de 23 % par rapport à 2010.
  • En Afrique orientale et australe, où vivent plus de 50% de toutes les personnes séropositives, le nombre de nouvelles infections chez les adultes a connu le recul le plus important au monde, ayant diminué de 38% depuis 2010.
  • En revanche, le nombre de nouvelles infections a augmenté de 72% en Europe orientale et en Asie centrale depuis 2010.
  • S’agissant des objectifs 90-90-90* de l’ONUSIDA, 81% des personnes séropositives connaissaient leur statut VIH, 82% des personnes dépistées avaient accès au traitement et 88% des personnes sous traitement avaient une charge virale indétectable.

Source: UNAIDS, état juillet 2020